Elina

2017 a commencé et je me décide enfin à reprendre du service après plusieurs mois de silence.

Tout d'abord, je vous souhaite bien sûr une belle année. Qu'elle conserve ce que vous avez aimé en 2016 et vous surprenne avec de bonnes nouvelles et de jolies occasions de vivre de bons moments.

Depuis les vacances de Toussaint, j'avoue que je peine à trouver du temps pour enrichir le site. Il faut dire qu'après plusieurs jour à s'évader au milieu des montagnes, le retour aux contraintes a été difficile. Pourtant ce n'est pas les idées qui manquent (notamment plusieurs coups de coeur dans la rubrique apprentissages).

Heureusement, avant cette grande pause, j'avais quelques articles en préparation.

Vous pouvez découvrir d'ores et déjà notre coup de coeur pour le premier magazine d'art destiné aux petits : Olalar. Ici, on est complètement fans et les enfants attendent chaque numéro avec une grande impatience.

Au programme également, un livre, un autre magazine et un coffret montessori.

Et la nouveauté depuis octobre: la famille poules s'est agrandit !

C'est maintenant 4 poulettes qui gambadent dans le jardin. Ce sera l'occasion pour moi de vous faire un petit topo sur notre expérience "avoir des poules dans son jardin", presqu'un an après l'arrivée de nos premières cocottes.

 
Dans moins de 2 semaines, nous aurons également le contrôle annuel de l'inspection académique.

Avec les changements récents de la loi, les modalités de contrôle ont changé. Déjà, cette année nous sommes convoqués avec nos deux plus grands homescoolers (CE1 et CE2) dans les locaux de l'inspection. J'essayerai de vous en parler un peu plus tard.

N'hésitez pas à venir me faire un petit coucou sur la page facebook d'Esprit d'Elfe pour me réveiller. Parce qu'on n'est jamais à l'abri d'une nouvelle hibernation !

hiberne

Il y a quelques mois, un nouvel appareil a fait son entrée dans ma cuisine : l'extracteur de jus. Le choix n'a pas été simple tant les modèles sont nombreux et les caractéristiques variées. Voici ma petite synthèse pour vous permettre de gagner du temps et vous aider à élire l'extracteur de vos rêves parmi tous les modèles existants.

Pourquoi consommer des jus de fruits et légumes frais?

Nous savons que les fruits et légumes contiennent de nombreux nutriments nécessaires pour maintenir notre organisme en bonne santé. Les consommer plus particulèrement sous forme de jus offre de nombreux avantages :

- quantité : sous forme liquide, nous pouvons absorber de plus grandes quantités d'aliments et donc de vitamines, minéraux, oligo-élements...

- bien-être : un jus sans fibres ne déclenche pas le processus de digestion qui détruit une partie des aliments et fatigue l'organisme. Ainsi, les nutriments absorbés passent dans le sang très rapidement et sans efforts.

- qualité: la cuisson endommage voire détruit les nutriments des aliments. Boire des jus non pasteurisés permet donc de bénéficier de tous les nutriments disponibles (la pasteurisation consiste à chauffer les aliments pendant plusieurs heures).

En résumé, consommer des jus de fruits et légumes frais, c'est booster son petit corps avec un shoot de vitamines.

Il est plus que recommandé de faire ses jus maisons avec des produits non traités (bio).

Pour ma part, l'achat était motivé par la nécessité de faire consommer des aliments crus à ma fille de 8 ans. Objectif atteint puisque ça passe enfin ! La possibilité de transformer les fruits et légumes en jus en conservant tous leurs bienfaits était vraiment la solution pour équilibrer son alimentation. Et toute la famille en profite :-)

Centrifugeuse ou extracteur de jus?

En matière de fabrication de jus, deux grandes familles existent: la centrifugeuse et l'extracteur de jus.

 

centrifugeuseLa centrifugeuse : elle fait tourner très rapidement les aliments sur une râpe pour les transformer en jus, puis les parties solides sont filtrées par une grille.

avantages : le prix (à partir de 30 €). Permet de tester le principe si vous n'êtes pas sûr de vous ou que vous avez un tout petit budget à consacrer.

inconvénients : la vitesse provoque un échauffement des aliments, le procédé est bruyant, beaucoup de fibres restent dans le jus final (jus épais)

C'est ce type de machine qui a été le premier à apparaitre à destination des particuliers.

extracteur jus1

L'extracteur de jus: Pour séparer le jus des fibres, une vis de pressage tourne lentement pour écraser doucement les aliments dans un tamis.

avantages: l'échauffement des aliments est considérablement réduit pour garder le maximum de vitamines, les appareils de qualité sont moins bruyants, et le jus sort avec peu de fibres

inconvénients: le prix (à partir de 100 € pour des entrés de gamme et 300 € pour un appareil réputé)

Dans la famille des extracteurs de jus, nous avons les extracteurs verticaux (photo ci-dessus) et les extracteurs horizontaux.

extracteur de jus omega 8226 chrome

 Et pourquoi pas un blender? Un blender ne fonctionne pas sur le même principe, puisqu'il hâche et mixe tout le contenu inséré. Le résultat donne une consistance épaisse avec des morceaux. Cela ne correspond pas à la réalisation de jus mais plutôt de smoothies.

Quel extracteur de jus pour mes besoins? Les questions à se poser

Avant définir un budget, il convient de définir ses besoins.

Inutile de mettre une somme faramineuse si vous êtes le seul à utiliser occasionnellement votre appareil, a contrario si vous êtes nombreux et que vous comptez vous en servir fréquemment, acheter un appareil d'entrée de gamme qui ne correspond pas à votre utilisation vous condamnera certainement à en acheter un autre au bout d'un an. Autant donc mettre le prix tout de suite pour ne pas être déçu et laisser la machine au fond d'un placard faut de compatibilité avec vos besoins.

Extracteur vertical ou horizontal?

Selon ce que j'ai pu trouver sur les nombreux sites comparant les extracteurs de jus, les extracteurs verticaux seraient plus adaptés pour faire des jus d'herbes.

Pour le reste, laits végétaux, purées, smoothies, pâtes, sorbets... cela dépendra des accessoires disponibles pour votre appareil. Ce qui pourra également les départager sera la configuration de votre cuisine. L'extracteur horizontal a un encombrement plus important mais il est plus accessible (goulot moins haut). Cependant, sur les modèles verticaux, on peut trouver de très larges goulots qui permettent un gain de temps à la découpe des aliments tandis que les autres n'acceptent que de petits morceaux de fruits ou légumes.

Il existe également des extracteurs manuels qui conviennent surtout pour les jus d'herbe ou si vous faites un usage très très oaccasionnel de votre appareil.

 

Utilisation en solo ou pour toute la famille ? 

Les jus frais ne se conservent pas très longtemps au frigo. En fait il est même recommandé de les consommer tout de suite, car le jus s'oxyde rapidement. Comme vous ne pourrez donc pas en faire d'avance pour le stocker, vous devrez utiliser l'appareil chaque fois ou presque que vous aurez envie de boire un jus.. (Le jus reste cependant consommable pendant quelques jours au frigo, mais il permet de ses éléments nutritifs.)

En solo ou pour un usage occasionnel, cela est moins gênant et vous pourrez, si vous le souhaitez faire votre choix parmi des entrées de gammes à partir de 100/200 €.

Si vous prévoyez d'en consommer quotidiennement avec votre famille, votre appareil fontionnera peut être tous les jours, voire plusieurs fois par jour. Dans ce cas, je vous conseille d'investir dans un appareil de bonne facture avec un moteur solide et garanti. Les prix des marques qui ont fait leur preuves vont de 300 € à plus de 500 €.

Quels critères pour comparer et faire son choix?

- la vitesse de rotation: plus elle est lente, mieux c'est !Une vitesse lente permet de réduire l'altération des aliments par la chauffe liée à la rotation de la vis de pressage.

- le moteur : l'élément sur lequel tout repose. Un moteur qui lâche, c'est un appareil à la poubelle. Pour un usage fréquent, il faut donc qu'il soit de bonne facture. Les grandes marques garantissent leur moteur 10 à 15 ans  alors que la garantie par défaut des appareils ménagers est de 2 ans.

- le goulot: petit goulot=petits morceaux. Un goulot large permet de gagner du temps si l'on a de grosses quantités de fruits et légumes à faire passer dans l'extracteur. Idéal pour les pressés. Une pomme peut aisément se glisser en quartiers grossiers alors qu'il faudra des découper des cubes dans un goulot plus étroit.

- le capuchon : seuls les extracteurs verticaux offrent cette possibilité. Même s'ils sont nombreux à l'avoir maintenant, vérifiez si l'extracteur possède un capuchon de fermeture en sortie de jus. En effet, cela permet de mélanger tous les aliments dans l'appareil avant de le faire couler dans votre récipient. Cela est particulièrement utile si vous souhaitez faire des laits végétaux pour lesquels il faut mélanger les éléments solides avec de l'eau.

- les accessoires inclus : les petits outils de nettoyage adaptés à l'appareil sont un véritable gain de confort car le nettoyage d'un extracteur n'est pas toujours aisé selon les aliments insérés. Un nettoyage trop compliqué peut vous dissuader de vous servir de l'appareil. On peut trouver également un filtre à jus pour le rendre plus limpide, ou encore un livre de recettes. Je vous conseille vivement de vous équiper d'une passoire fine ou encore mieux d'un sac de filtration si vous aimez les jus très très fluide.

- les accessoires complémentaires: l'appareil permet-il d'y adapter des accessoires pour faire autre chose que du jus? Par exemple, tamis à smoothies, à sorbets, accessoire pour faire des pâtes.... A vous de voir quelle polyvalence vous recherchez.

Dans cette étape, il s'agit de déterminer vos priorités.

Voici les extracteurs qui ont retenu mon attention pendant mes recherches :

horizontaux:

- Naelia : 89,99 € (prix promo)

- Petra: 95,99 € (prix promo)

- Omega: 369 €

Verticaux :

- H. Koening: 99,91 €

- Kuvings: 449 €

- Hurom: 529 € (promo à 406 € en rouge)

 

Après des heures de réflexion et un budget qui a augmenté au fil de mes recherches, j'ai opté pour le Kuvings B9400 commadé sur Crudijus. Quatre loulous toute la journée + Six personnes amatrices de jus= grosse quantité et peu de temps. Donc il me fallait un appareil robuste et avec un goulot large.

Je voulais aussi qu'il soit polyvalent et Kuvings propose 2 tamis supplémentaires pour smoothies, purée, sorbet.

De plus, il était fourni avec un goupillon, une brosse qui ressemble à une grosse brosse à dent et une brosse circulaire qui s'adapte directement sur le tamis. Etaient également fournis un poussoir, une passoire adapté au pichet pour filtrer à la sortie ainsi qu'un livre de recettes (très bien d'ailleurs). Et en plus les deux tamis à smoothie et sorbet étaient offerts.

Bref, j'en ai eu pour mon argent!

J'ai néanmoins remaqué il y a peu que Boulanger avait sorti tout récemment un extracteur de jus Essentiel B à 159€ au design proche du Kuvigs. Je ne sais pas ce qu'il vaut à long terme mais le peu que j'en ai vu en rayon m'a inspiré confiance. Compte tenu de la différence de prix, je me serai peut être dirigé vers ce produit.

Le bilan 9 mois après :

Boire des jus frais a conquis à toute la famille. Attrait de la nouveauté, l'extracteur a beaucoup beaucoup tourné les premiers mois. J'ai essayé aussi les laits végétaux, les purées d'amandes, et les sorbets. Mais quand les pommes locales ont disparu des étales, cela est devenu moins amusant car les elles constituaient une base peu onéreuse pour faire de grande quantité en y mélant carottes, betterave, céleri, épinards... Car ces grandes quantités de fruits et légumes bio ont un coût! Mais c'est un plus pour notre santé et notre vitalité.

Les pommes sont revenues et l'extracteur recommence à tourner. En tout cas, les enfants ne s'en lassent pas.

Pour ma  part, j'apprécie toujours autant de boire les jus mais beaucoup moins la corvée de nettoyage car il reste une certaine quantité de fibres autour de la vis et dans le conduit vers le récépient à pulpe. Un nettoyage trop long et compliqué peut vraiment vous faire passer l'envie d'utiliser votre machine.

Apparemment le nouveau modèle Kuvings C9500 (499 €) promet un jus parfait sans résidus et un nettoyage plus facile.

Concernant l'appareil, rien n'a bougé. Les plastiques et le moteur ne font pas plus de bruit et rien ne s'est cassé.

Je suis donc pleinement satisfaite de mon extracteur à jus Kuvings.

20160416 073948 Copierextracteur de jus kuvings 

 

Olalar est un magazine qui initie les enfants de 4 à 7 ans à l'art. Pas facile, et pourtant c'est une réussite ! Le nouveau magazine des Editions Faton permet une première approche de l'art ludique et attrayante.

Chaque mois, les enfants feront connaissance avec un artiste célèbre.

Les autres rubriques seront déclinées sur ce même thème :

- le mot mystère pour apprendre un mot de vocabulaire et une notion spécifique à l'art (ex:proportion)

- la visite d' un monument célèbre avec Noé et Léa

- des jeux d'observation, de points à relier, des coloriages qui feront appel à la créativité.

On trouvera également un  bricolage, une comptine et une page Zoolalar pour mieux connaitre un animal.

En bref, super complet pour la tranche d'âge visée.

Pour les parents, des propositions d'expositions, de visites ou d'ateliers à faire. Dans ce numéro, toutes les adresses étaient malheureusement à Paris. Espérons que ce ne sera pas toujours le cas !

Nous avons commandé le n°0 qui portait sur le Douanier Rousseau pour avoir un avant-goût  en attendant que l'abonnement démarre et nous ne sommes pas déçus !

 olalar artiste olalar monument

olalar vocabulaire olalar dessin

 

Les arts visuel étant au programme de primaire, mes quatre curieux de 3 à 8 ans découvrent des oeuvres depuis 1 an et ils ont pris beaucoup de plaisir à parcourir le magazine. Les rubriques sont pertinentes et bien menées. De plus les jeux sont tout à fait adaptés pour les plus petits.

olalar bricolage magritte

Son grand frère Le Petit Léonard indiqué à partir de 7 ans me semblait un peu trop dense en textes, même pour ma grande lectrice et je craignais qu'ils n'accrochent pas.

Celui-ci est juste parfait !

 

Si vous souhaitez vous faire votre propre idée, vous pouvez feuilleter intégralement le n°0 sur le site des Editions Fatons.

Vous également la possibilité de commander tous les numéros déjà parus.

olalar couvertures

Olalar: magazine d'art pour les 4-7 ans, 4,80 €.
A retrouver chez votre marchand de journaux ou sur le site de l'éditeur.

A la maison aussi, nous avons fait notre rentrée!

Cette année nos quatre loulous sont en âge d'être scolarisés dont deux soumis à l'obligation d'instruction et donc aux contrôles de l'Education Nationale. Pour répondre aux programmes des quatre niveaux ( PS, GS, CE1, CE2), voici ma sélection 2016-2017 de manuels et supports.

J'ai passé une partie du mois d'août à tenter de décortiquer les changements de programmes afin de savoir quels supports utiliser cette année. Fallait il renouveler notre bibliothèque ou pas ?

L'affaire n'était pas si simple parce qu'avec la réorganisation des cycles , ma plus grande supposée suivre une année de CE2 avait déjà quasi bouclé le nouveau programme (le CE2 qui faisait parti jusqu'alors du cycle 3 avec le CM1-CM2 est intégré maintenant au cycle 2 avec le CP-CE1). Bref, après moult réflexion, j'ai décidé de poursuivre les apprentissages des grands en suivant la progression des anciens programmes en maths et en français. Mais pour montrer ma soumission aux superbes réformes, j'ai tout de même concédé à acheter les livrets 2016 pour les séances de "Questionner le monde" (anciennemment Découverte du monde -eh oui ça change tout).

Voici donc mes supports pour cette année 2016-2017:

- Français :

Etude de la langue (grammaire, orthographe, conjugaison) et  Manuel de lecture aux Editions La Librairie des Ecoles CE1 et CE2

Les manuels sont complets (et même assez denses) et les leçons sont claires et bien organisées. Ils vont au delà des nouveaux programmes et n'évoquent pas la notion de prédicat (nouveauté 2016 yeah) mais comme on dit "qui peut le plus peut le moins". Je vous invite vivement à suivre le guide pédagogique, qui est selon moi indispensable.

Pour le graphisme, j'utilise les cahiers d'écriture de Danièle Dumont qui chez nous, donnent de bons résultats.

- Math:

Manuel Singapour avec les cahiers d'exercices A et B aux Editions de La Librairie des Ecoles CE1 et CE2

L'éditeur a sortir une nouvelle mouture adaptée aux nouveaux programmes. Personnellement, nous n'avons pas accroché avec cette version et restons sur l'ancienne en espérant que d'ici le CM2 les manuels et cahiers d'exercices n'auront pas disparu!

Il existe des guide pédagogiques pour chaque niveau moyennant une trentaine d'euros (parfois en vente sur le bon coin). Nous avons peu utilisé le niveau cp et nous avons pu nous en passer sans problème pour les niveaux suivants. Mais il peut s'avérer d'une grande aide quand une notion ne parvient pas à être comprise et qu'on est en panne d'outils pédagogiques.

IMG 2497

- Questionner le monde

Cela inclut  sciences, temps et espace (comprendre histoire/géo pour les petits)

Les enquêtes de la Luciole et Le cahier Magellan version "nouveaux programmes" chez Hatier

Je ne les trouve vraiment pas extraordinaires, mais cela vient peut être des nouveaux programmes.... Quoi qu'il en soit, il n'y avait pas vraiment le choix. Tout ayant été décidé en urgence, rares sont les maisons d'édition à avoir eu le temps de sortir des manuels tenant compte des nouveaux programmes, dans toutes les matières et pour tous les niveaux.

Je leurs préfère largement le manuel de Découverte du Monde CP/CE1 aux Editions la librairie des Ecoles que nous utilisons depuis 2 ans et qui renferment encore un certain nombre de leçons non exploitées ou à appronfondir. Nous allons rapidement nous débarasser des nouveaux cahier pour pouvoir librement revenir sur ce manuel bien plus riche et intéressant.

supports questionner le temps

- Histoire-Géographie:

Le CE2 ayant été intégré au cycle 2 avec le CP-CE1 il n'est plus question de parler d'histoire-géo.

Cependant, nous avions commencé l'an dernier une approche de l'histoire à travers l'album du Loup qui voyageait dans le temps. Nous continuerons donc notre exploration du passé avec différents supports selon la période étudiée. Je ne saurai que trop vous recommander Les Editions Quelle Histoire qui sont les spécialistes pour rendre l'apprentissage de l'Histoire ludique pour les enfants (et les plus grands...!). Je vous en dit plus sur leurs nouveautés très prochainement.

Pour la géographie, nous avions commencé l'an dernier avec le manuel CE1/CE2 de La Librairie des écoles mais nous l'avons rapidement abandonné. Les enfants n'étaient pas réceptifs et le livre me donnait la nausée tant il me rappelait mes manuels de collègienne... Outre les notions d'espace du programme, nous avions donc découvert les continents notamment à travers la carte du monde interactive Leapfrog.

Cette année, nous avons acquis de nouveaux supports pour rentrer un peu plus dans les détails :

L'atlas du monde chez Milan et le coffrets Montessori du monde et celui tout nouveau des drapeaux. (Je vous en parlerai plus en détails dans un autre article).

IMG 2502

Arts:

Nous avons complété nos livres par un abonnement au tout nouveau magazine Olalar, j'en parle ici.

Pour mes deux maternelles :

Mon PS de 3 ans démarre l'apprentissage de la lecture avec les Alphas tandis que mon GS  sachant déjà lire, il se concentre sur le graphisme avec le livret de La Librairie des Ecoles et la compréhension de texte avec une exploitation en lecture suivie des livres du Loup qui... dont il est fan (on peut en trouver chez Bout de Gomme et Sanléane) et un fichier Ribambelle CP.

Pour le calcul, nous avions entamé l'an dernier le fichier de mathématiques singapour GS de la Librairie des Ecoles, il est sur le point d'être fini et nous allons tenter de passer au manuel de CP de la méthode Singapour (ancienne version).

 

manuels math français grande section librairie des écoles

Les  autres  leçons (sciences, découvertes, arts)  sont suivies en commun avec les grands à la hauteur de leurs capacités.

Je possède également le Très Gros Cahier de Balthazar et Mon premier cahier Montessori mais je ne les ai pas réutilisés depuis plusieurs années.

Bien sûr ils sont libres de s'amuser avec différents supports en autonomie tels que le boulier avec ses fiches, les muffins à compter, la flobox, les algorythmes, les lettres  rugueuses.... sans oublier les réglettes cuisenaires et les attrimaths qui rencontrent toujours du succès avec les plus grands. Difficile de faire une photo de tout en même temps!

matériel pédagogique IEF école à la maison

 

Nous sommes donc parés pour aborder cette nouvelle année  d'instruction en famille et l'inspection qui aura certainement encore lieu en janvier.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à m'interpeller sur la page facebook d'Esprit d'Elfe

 

 

 

Qui a dit qu'en étant végétarien, on ne pourrait plus manger de steack? Une boîte de haricots, un tour de mixer et vous obtenez de jolis petits steacks végétaux. Alors, bien sûr, ils n'ont ni l'odeur ni le goût de la viande et c'est tant mieux.

Voici ma recette pour quelques steacks épicés (doux) rapide et facile !

- des haricots rouge (à la louche entre 300 et 500 g pour 6 à 8 petits steacks):

en boîte pour une version express, sec ou comme moi des haricots azuki (pour ces derniers trempage et cuisson sont nécessaire au préalable. J'en fais un bo paquet puis je les congèle en petits sachets pour pouvoir les utiliser dès que j'en ai besoin).

- un oignon

- 1 ou 2 gousses d'ail

- quelques cuillères à café d'épices (paprika, cumin, curry)

- un peu d'eau et de farine

 

Mettez tous les ingrédients dans votre mixer sauf l'eau et la farine. Ces dernières servent à réctifier la texture pour obtenir une pâte ni trop liquide ni trop friable. Ajoutez un peu d'eau pour que l'ensemble soit bien mixé, puis ajoutez quelques cuillères à soupe de farine pour obtenir une pâte plus dense.

steack végétal

Il ne vous reste plus qu'à prélever un peu de pâte à la cuillère puis de la déposer dans une poêle bien chaude et à peine huilée (s'il y a trop d'huile le steack risque de se désagréger). On laisse cuire sur les 2 faces, en applatissant à la spatule jusqu'à ce que le steack ait une bonne tenue (ça peut prendre plusieurs minutes).

Et hop, dans un bon hamburger! Miam

hamburger végétarien

 

Chaque mercredi, je vous donne rendez-vous pour découvrir une  nouvelle règle du livre Les 50 règles d'or de l'éducation positive . Venez en discuter sur la page facebook!

Règle n°3: Prenez conscience qu'il est difficile d'être parent

Sur ce point, je crois que tout parent est au courant, alors cessons de culpabiliser

Oui, la mission de parent n'est pas de tout repos. On accumule fatigue, frustration, doutes, impuissance.... bon la liste est longue mais ça fait parti du jeu quand on a choisi ce rôle. Et on a le droit d'en avoir marre aussi.

Se faire une raison

En matière d'éducation, rien n'est jamais acquis, à chaque âge ses difficultés. Quand on pense avoir trouvé une parade à un problème donné, une autre difficulté se présente.

L'auteur cite de façon très pertinente Mandela:

"Que trouverons-nous derrière la montagne? D'autres montagnes !"

Ainsi va la vie de parent...

Accepter que l'aventure ne sera pas un long fleuve tranquille et qu'aucune situation ne sera pérenne nous éviterait donc bien des noeuds au cerveau. Le  chemin est compliqué pour tous, inutile donc de se flageller chaque fois qu'on n'a encore pas fait ce qu'il fallait.

 

Saisir les bulles de bonheur

Entre les montagne, on profite du paysage, du lac calme. On se réjouit des moments d'acalmies et on profite de ces temps éphémères où tout semble rouler.

Positiver. Et recommencer.

Je dois ou je choisi ?

L'auteur nous invite à faire les choses par choix et non par obligations pour que cela nous semble mois contraignant.

Cela signifie donc que dans notre liberté de choix, nous avons la possibilité de refuser. Alors, lire l'histoire du soir, je dois le faire ou je choisis de le faire car ça me fait plaisir/c'est important, etc?

Pour aller plus loin:

A chaque jour ses prodiges : être parent en pleine conscience écrit par le célèbre Jon Kabat Zinn et son épouse sage-femme. Jon Kabat Zinn est médecin et enseigne la pratique de la méditation de pleine conscience. Dans ce livre à deux voix, ces parents de grands enfants reviennent sur le chemin de leur parentalité pour nous partager avec authenticité et bienveillance leur expérience. Enfin un ouvrage qui nous parle de parentalité positive sans nous faire culpabiliser de ne pas être parfaits.

Le mois dernier, c'était les 8 ans de petite elfe et comme chaque année elle a souhaité une fête avec ses copines. Je dois dire que l'organisation des anniversaires ce n'est pas mon fort.  Les préparatifs me pompent beaucoup d'énergie car je stresse en voyant sur internet toutes les idées plus extra les unes que les autres. J'ai envie de tout faire, je ne sais pas pour où commencer et je me pose un tas de question. Est-ce que ça va plaire aux enfants? Ne vont ils pas s'ennuyer ? Vont-ils trouver la fête nulle s'il n'y a pas de bonbons? Heureusement, Yannick du site chasse o trésor m'a enlevé une sacré épine du pied!

Un grand choix de thèmes variés

Pour son grand jour ma petite tête blonde avait choisi la chasse au trésor des mers sur le thème des sirènes. Le choix n'a pas été facile car il y a de nombreux thèmes proposés.

On retrouve les grands classiques comme les princesses, fées, chevaliers ou pirates mais aussi des thèmes plus originaux comme le magicien, les aventuriers, la jungle... Le site propose également des jeux d'aventure et des enquêtes policières pour changer de la traditionnelle chasse au trésor (je vous retrouve en octobre pour vous parler du jeu sur le thème des planètes du système solaire).

Adapté en fonction de l'âge  des enfants

Le top c'est que les jeux sont déclinés en plusieurs tranches d'âge pour que la difficulté soit adaptée selon le niveau des enfants. Ca évite que la chasse soit pliée en 15 mn par les grands.

chasse au trésor des sirènes

D'ailleurs, la miss fêtant ses 8 ans nous avions choisi la version 8-9 ans et ça les a occupé pendant presque 1h30 !! On a même dû accélerer car la journée touchait à sa fin et le gâteau n'avait pas encore été dégusté. Les petits invités se sont vraiment pris au jeu et se sont bien amusés à partir à la chasse au trésor des mers pour Isène la sirène.

    le tresor des sirenes 8 ans1 le tresor des sirenes 8 ans 3

L'animation clef en main, facile, rapide et efficace pour 9,99 €

Le  principe est simple, vous choisissez votre jeu. Il arrive dans votre boîte mail et il ne reste plus qu'à imprimer.

C'est le concept de chasse-o-trésor : cliquez, imprimez, jouez.

20160507 130036 Copier

Le fichier se compose d'une dizaine de pages (que nous avons choisi de regrouper 2 par 2 pour l'économie de papier) accompagnées d'une feuille "tableau de bord" résumant les différentes étapes de la chasse : énigmes, défis, cachettes. Et tout ceci vous est servi sur un plateau. Des idées d'énigmes/cachettes sont proposées sur le site, vous aurez le choix d'intégrer ou pas des intermèdes "défis" sous forme de jeu (6 jeux au choix suggérés sur la page du tableau de bord). Dans la rubrique conseils du site, vous trouverez également des astuces pour pimenter l'activité, pour préparer le trésor...

Tout y est ! Il ne vous reste plus qu'à lire l'histoire pour mettre votre troupe dans le bain et c'est parti.

C'était presque trop facile... du coup pour avoir l'impression d'avoir fait quelque chose, j'ai imprimé et plastifié des objets qui correspondaient à ceux que les enfants devaient deviner et trouver dans l'histoire pour ouvrir le coffre. Et avec mistinguette on a pris grand soin du trésor pour qu'il ait autant de succès que des bonbons.

                                                 chasse au trésor sirène 20160506 191333 Copier   

Et si vous voulez faire le truc jusqu'au bout, prenez les invitations coordonnées!

chasse au trésor sirènes

 

Alors envie d'essayer pour le prochain anniversaire de votre mini ?

Bonne nouvelle, comme Yannick est vraiment adorable, il vous propose de gagner 3 bons pour choisir la chasse au trésor de vos rêves (enfin de ceux de votre enfant).

Vous avez jusqu'à mercredi 25 mai pour participer avec :

- un like sur notre page facebook

- un partage de l'article sur votremur

- un commentaire ci dessous nous indiquant quelle jeu vous aimeriez gagner sur le site  http://www.chasse-tresor.net/

Chaque mercredi, je vous donne rendez-vous pour découvrir une  nouvelle règle du livre Les 50 règles d'or de l'éducation positive . Venez en discuter sur la page facebook!

Règle n°2: Bâtissez sur leurs  forces

Plutôt logique non? Pourtant l'auteur nous rappelle que de peur que nos enfants ne réussissent pas, nous faisons exactement l'inverse.

Ce n'est pas tellement étonnant car nous avons nous même été conditionnés ainsi, notre système éducatif reposant justement sur le pointage des lacunes et la sanction des erreurs (le stylo rouge et les notes restent un traumatisme pour beaucoup !). Voilà comment apprendre qu'une erreur est une faute (c'est grave) et qu'on est donc bête si on en fait.

De fait, de manière générale, on juge sur le négatif plutôt que le positif toute de la petite enfance à la vie active. Il n'y a qu'à voir quelles difficultés qu'on peut avoir à trouver emploi si nous n'avons pas le diplôme adéquate, quand bien même nous en aurions les compétences. Si nous n'avons pas réussi à obtenir le diplôme, alors on ne vaut rien.

Voilà ce qu'on laisse sournoisement passer comme message à nos enfants lorsque nous insistons sur leurs difficultés.

Sur l'exemple de la méthode du stylo vert, qui consiste à entourer ce qui est réussi, nous devrions nous efforcer de valoriser leurs atouts.

Comment les faire progresser alors ?

Grâce à la confiance que cela va leur procurer de savoir qu'ils ont des forces dans d'autres domaines.

Lorsqu'on se sent compétent et encouragé, on se sent plus capable de dépasser ses difficultés et de s'améliorer. A l'inverse si seules nos lacunes sont soulignées, on se sent nul et on a le sentiment qu'on n'y arrivera jamais (en tant que parent, vous devez comprendre de quoi je parle !).

A la maison, je laisse les enfants faire eux-mêmes leur correction. Après une dictée avec ma fille de 8 ans, je lui demande de vérifier en comparer ce qu'elle a écrit avec le livre. Pour d'autres exercices, je leur fais un signe à côté de l'endroit où ils se sont trompés pour leur laisser la capacité de trouver et rectifier eux mêmes leurs erreurs. Cela contribue à leur donner confiance en eux et à ne pas redouter de se tromper.

Voir les qualités de ses défauts

Ainsi, tournez ce que vous interprétez comme un défaut en qualité. On dira d'un enfant qui touche à tout qu'il est très curieux, de celui qui casse les jouets en les détournant qu'il est très inventif (du vécu!), un autre qui n'en fait qu'à sa tête fait preuve d'indépendance...etc. Vous avez compris le principe.

Valoriser la réussite dans tous les domaines

Il est nécessaire de changer notre vision de la réussite (scolaire, sociale) telle qu'elle nous a été inculquée. Valorisez les activités où l'enfant excelle même si elles ne sont pas scolaires et vous semblent inutiles (par exemple son adresse à un jeu vidéo, sa mémoire pour se rappeler tous les joueurs de foot ou les équipes du monde). Tirez parti des habiletés que les enfants développent à travers leurs hobbies.

Favoriser le succès

Si la tâche semble trop difficile, rappeler à votre enfant que l'erreur est une formidable occasion d'apprendre etdécomposer la en étapes.

Comme avec les tout-petits qui apprennent les gestes du quotidien. Pour s'habiller par exemple, ils apprendront d'abord à mettre leur manteau, puis le pantalon, les chaussures et un jour ils mettront chaussettes et tee shirt seuls. Ils sont tellement heureux de se sentir capables à chaque nouvelle étape. De la même manière, placez vos enfants en conditions de succès jusqu'à atteindre l'objectif. Ainsi, ils ne seront pas découragés par l'ampleur de la tâche ni l'échec et seront au contraire galvanisés pour aller plus loin.

 

Pour terminer, voici une phrase tirée du livre qu'il me semble important de garder dans un coin de la tête :

"Ne craignez pas que [votre enfant] devienne orgueilleux; les orgueillez manquent souvent de confiance en eux."

 

Pour aller plus loin:

La méthode du stylo vert

Des pistes pour corriger les erreurs avec bienveillance

Apprendre Autrement avec la Pédagogie Positive de Audrey Anouck et Isabelle Pailleau

L'Élément : Quand trouver sa voie peut tout changer ! de Ken Robinson

 

 

 

 

 

 

Depuis que nous avons les poules, les enfants s'intéressent grandement au sujet. On traque donc à la médiathèque tous les livres les concernant de près ou de loin.

C'est ainsi que nous avons découvert un livre surprenant :

Les oeufs, aux Editions Ricochet.

les oeufs

Le sujet n'a rien de spécialement original à première vue. Mais ne vous fiez pas à son apparence humouristique car le contenu n'en est pas moins éclatant de vérité.

les oeufs 3

Je ne m'attendais à un livre pour enfant aussi sincère et je dois dire que je suis bien contente de constater que ça existe.

En fait, cela n'aurait pas dû m'étonner puisque le livre est tiré de la collection "Je sais ce que je mange" et le moins qu'on puisse dire c'est que ce n'est pas mensonger !

Voilà un mariage réussi entre un visuel attrayant pour les plus jeunes et un véritable documentaire.

les oeufs 1Pourquoi j'ai aimé

J'apprécie qu'on dise la vérité vraie aux enfants. D'autant plus en matière de documentaire, dont le rôle est d'informer sur le monde de réel. L'originalité de ce livre, c'est qu'il dit les choses sans détournement, tout en utilisant une approche humouristique. Cette association permet de préserver l'enthousiasme des enfants (qui s'étiole parfois au fil des pages bourrées de photos et de textes) tout en maintenant un certain recul par rapport à l'information. Je trouve ça malin car même les plus jeunes ne s'ennuieront pas. (vous pourrez voir d'autres photos en cliquant sur le lien amazon).

Dans la collection Je sais ce que je mange, on peut trouver Le lait, le sucre, le pain, le miel.

Je suis curieuse de connaitre le contenu de chacun ! (particulièrement le sucre et le lait).

 

Chaque mercredi, je vous donne rendez-vous pour découvrir une  nouvelle règle du livre Les 50 règles d'or de l'éducation positive . Venez en discuter sur la page facebook!

Règle n°1: Oubliez le mythe du parent parfait

Nous sommes tous de bons parents (imparfaits!)

Avant d'aller plus loin, il faut au préalable intégrer ce postulat de base: il n'y a pas de modèle de bon parent.

Nous le sommes tous à notre façon car chaque situation est unique. Nous sommes tous différents et ce qui marche pour certains ne marche pour les autres (parents comme enfants).

Je sais, ça parait simple comme idée. Rien de nouveau me direz vous. Et pourtant.

mère parfaite

Nous sommes nombreux à continuer de courir après la perfection. Dur d'abandonner l'idée que nous ne serons jamais la mère ou le père que nous rêvons d'être ou d'admettre que la copine n'est pas forcément meilleure que nous.

Nous avons tendance à focaliser sur ce que nous pensons râter plutôt que sur ce que nous faisons de chouette (comme par exemple s'intéresser à l'éducation positive ^^). Ce n'est pas une mauvaise chose en soi, car cela traduit une volonté de donner nous améliorer le meilleur de nous même à nos enfants mais quelle pression!! Et c'est cette pression qui au final vient nous gâcher la vie. A vouloir toujours que tout soit au top, on craque et on fait n'importe quoi. Du coup on culpabilise et on se promet de faire mieux la prochaine fois. Et hop, la pression est de retour, encore plus forte.

Commencer la bieveillance avec soi-même

STOOOOOOOOOOOOOOOP !!! On se fait un câlin et on se félicite de faire de notre mieux. On s'encourage pour la prochaine fois sans exiger un résultat.

nés pour être heureux et non pas parfaits

Quête du bonheur et quête de perfection font rarement bon ménage. Alors soyons vrais, soyons faillibles; cela rendra service à nos enfants.  Quel modèle écrasant et culpabilisant serions pour eux si nous leur cachons nos erreurs, nos échecs et par la même occasion notre volonté de perséverer malgré tout ? Comment vont-il se construire en acceptant ce qu'ils sont, si papa ou maman a toujours mieux réussi? Cette pression que nous nous imposons, nous risquons de leur transmettre Si nous souhaitons leur apprendre la compassion avec eux-même et les autres il faut que nous en soyons d'abord un exemple avec nous-mêmes.

Alors avant de passer à la suite, on se détend et on se répète qu'on est un parent pas parfait et que c'est une chance pour nos enfants.

 

Chaque mercredi, je vous donne rendez-vous sur la page facebookpour découvrir une nouvelle règle du livre Les 50 règles d'Or de l'éducation positive.

Pour aller plus loin:

 Il n'y a pas de parent parfait de Isabelle Filliozat

 

Page 1 sur 5
couches lavables

Envie de vous lancer mais vous ne savez pas par où commencer ? Nos fiches conseils vous aideront à y voir plus clair...

Fiche conseil sur les couches lavables

A découvrir bientôt

Fiche conseil sur le portage de nos enfants

A découvrir bientôt

Fiche conseil sur les repas végétariens