mardi, 12 avril 2016 20:05

Education positive: Règle 1

Écrit par
Évaluer cet article
(0 Votes)
Chaque mercredi, je vous donne rendez-vous pour découvrir une  nouvelle règle du livre Les 50 règles d'or de l'éducation positive . Venez en discuter sur la page facebook!

Règle n°1: Oubliez le mythe du parent parfait

Nous sommes tous de bons parents (imparfaits!)

Avant d'aller plus loin, il faut au préalable intégrer ce postulat de base: il n'y a pas de modèle de bon parent.

Nous le sommes tous à notre façon car chaque situation est unique. Nous sommes tous différents et ce qui marche pour certains ne marche pour les autres (parents comme enfants).

Je sais, ça parait simple comme idée. Rien de nouveau me direz vous. Et pourtant.

mère parfaite

Nous sommes nombreux à continuer de courir après la perfection. Dur d'abandonner l'idée que nous ne serons jamais la mère ou le père que nous rêvons d'être ou d'admettre que la copine n'est pas forcément meilleure que nous.

Nous avons tendance à focaliser sur ce que nous pensons râter plutôt que sur ce que nous faisons de chouette (comme par exemple s'intéresser à l'éducation positive ^^). Ce n'est pas une mauvaise chose en soi, car cela traduit une volonté de donner nous améliorer le meilleur de nous même à nos enfants mais quelle pression!! Et c'est cette pression qui au final vient nous gâcher la vie. A vouloir toujours que tout soit au top, on craque et on fait n'importe quoi. Du coup on culpabilise et on se promet de faire mieux la prochaine fois. Et hop, la pression est de retour, encore plus forte.

Commencer la bieveillance avec soi-même

STOOOOOOOOOOOOOOOP !!! On se fait un câlin et on se félicite de faire de notre mieux. On s'encourage pour la prochaine fois sans exiger un résultat.

nés pour être heureux et non pas parfaits

Quête du bonheur et quête de perfection font rarement bon ménage. Alors soyons vrais, soyons faillibles; cela rendra service à nos enfants.  Quel modèle écrasant et culpabilisant serions pour eux si nous leur cachons nos erreurs, nos échecs et par la même occasion notre volonté de perséverer malgré tout ? Comment vont-il se construire en acceptant ce qu'ils sont, si papa ou maman a toujours mieux réussi? Cette pression que nous nous imposons, nous risquons de leur transmettre Si nous souhaitons leur apprendre la compassion avec eux-même et les autres il faut que nous en soyons d'abord un exemple avec nous-mêmes.

Alors avant de passer à la suite, on se détend et on se répète qu'on est un parent pas parfait et que c'est une chance pour nos enfants.

 

Chaque mercredi, je vous donne rendez-vous sur la page facebookpour découvrir une nouvelle règle du livre Les 50 règles d'Or de l'éducation positive.

Pour aller plus loin:

 Il n'y a pas de parent parfait de Isabelle Filliozat

 

Lu 902 fois
Plus dans cette catégorie : « Education positive: Règle 3

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

couches lavables

Envie de vous lancer mais vous ne savez pas par où commencer ? Nos fiches conseils vous aideront à y voir plus clair...

Fiche conseil sur les couches lavables

A découvrir bientôt

Fiche conseil sur le portage de nos enfants

A découvrir bientôt

Fiche conseil sur les repas végétariens